Yoga et bouddhisme


Comme le bouddhisme, les textes de yoga classiques comme les Yoga sutras de Patanjali (probablement écrits au deuxième siècle), et le Yoga Yajnavalkya (probablement de la meme époque) décrivent une voie de réalisation spirituelle structurée en 8 parties (anga, généralement traduit par membre), et une grande proximité est évidente entre le yoga de Patanjali et les bases du bouddhisme Theravada exposées dans le Noble Sentier Octuple.
Les deux premiers membres de la voie du yoga sont des pratiques éthiques: règles de conduite en société (yamas) et pratique de disciplines personnelles (niyamas) visant à créer pour le pratiquant un environnement propice au calme mental, et qui font pendant aux pratiques éthiques du bouddhisme.
Les deux membres suivants, la pratique des postures (asana), et des techniques de respiration (pranayama) sont des pratiques essentiellment physiques qui font défaut au bouddhisme mais les quatres autres membres de la voie du yoga sont des techniques de méditation remarquablement similaires aux pratiques du bouddhisme (surtout Theravada), et il est interéssant de noter que Samadhi est le dernier membre dans les deux voies.
Tel qu'il est enseigné en Occident, le yoga est pratiquement réduit aux pratiques physiques, qui ne sont pas proposées dans le bouddhisme, et pour cette raisons, les deux voies sont remarquablement complémentaires, et beaucoup d’occidentaux qui pratiquent conjointement le yoga et le bouddhisme adhèrent au premier pour le corps et au second pour l’esprit.
Pour en savoir plus sur les similarités entre le yoga et le bouddhisme, voir l'article Yoga et Bouddhisme, les retrouvailles en Occident Sati yoga